Tout savoir sur la signification des fleurs du deuil

Les fleurs restent la forme d’hommage funéraire la plus pratiquée. Si celles-ci peuvent aujourd’hui être artificielles, cela ne remet pas en question leurs significations. Trois éléments influencent la signification portée par des fleurs en cas de deuil : leur variété, leur couleur et leur composition.

Le choix de la variété


Les variétés de fleurs se comptent par centaines, mais certaines sont davantage sollicitées en cas de deuil.

Le meilleur exemple en la matière reste l’œillet, que l’on considère comme étant la fleur de deuil par excellence. Egalement associée à l’amour et à la fidélité, cette fleur se décline dans divers diamètres. Les fleuristes proposent pour leur part de gros œillets qui expriment bien le ressenti des proches au moment des funérailles, mais peuvent également exprimer la passion.

Un second exemple est celui du lys, qui est avant tout un symbole de pureté. Très connotée dans la religion catholique, on l’associe par convention à la Vierge Marie.

Le chrysanthème a également un grand succès dans le domaine de l’hommage funéraire, en partie parce qu’il fleurit en novembre, au moment de la Toussaint. Privilégiée car résistante au temps et demandant peu d’entretien, elle est devenue synonyme d’éternité.

Les exemples sont encore nombreux : la rose, l’anémone, la saponaire ou encore l’arum ont toutes leurs propres significations relatives au deuil ou au défunt. Cela dit, les coutumes sont moins strictes qu’auparavant : désormais, presque toutes les variétés de fleurs sont acceptées, que ce soit au moment des funérailles ou à un autre moment de l’année.

Achat et livraison de fleurs fraîches en ligne

Le choix de la couleur


Par rapport aux variétés, le choix des couleurs est plus restreint en ce qui concerne les fleurs de deuil.

La tradition veut que l’on évite les couleurs vives, du moins lors des funérailles. Ainsi, il faudrait théoriquement réserver à d’autres moments de l’année les fleurs rouges, dont la chaleur est synonyme de passion. A l’inverse, on leur préfèrera des fleurs blanches, qui évoquent ainsi la pureté de l’âme du défunt. Néanmoins, cette tradition est de plus en plus mise de côté, et les compositions florales n’hésitent plus à recevoir des fleurs roses ou rouges, évoquant directement l’amour et l’attachement que les proches portent à la personne disparue.

D’autres couleurs, quoique moins souvent sollicitées, sont également liées à l’épreuve du deuil et aux funérailles. C’est le cas du mauve, qui rappelle la douleur du deuil et les funérailles elles-mêmes. Le jaune et le vert, à l’inverse, symbolisent respectivement la joie et le bonheur. Le bleu, enfin, rappelle enfin le calme et la sérénité.

Toutes ces couleurs sont à choisir en fonction du message que les proches souhaitent faire passer. En règle générale, les enfants défunts reçoivent davantage de fleurs blanches, cette couleur se rapprochant de l’innocence. Les époux sont plus prompts à choisir des fleurs aux couleurs chaudes, en témoignage de leur passion réciproque.

Le choix de la composition


La composition est également porteuse de sens. Le bouquet reste la formule la plus fréquemment rencontrée. Personnalisable, il porte un message unique.

La gerbe de fleurs se veut plus élégante. Elle est souvent offerte par des amis du défunt, témoignant des bons moments passés ensemble. La couronne a quant à elle une forte connotation religieuse : elle symbolise l’acceptation de la personne au paradis. Elle peut s’accompagner d’un ruban dont la couleur renforce le message.

Là encore, d’autres compositions moins réputées peuvent être rencontrées. C’est le cas de la raquette, une composition florale que l’on pose traditionnellement sur le cercueil. Cette composition florale est généralement hétérogène. Le coussin est également envisageable : il s’agit d’une composition dont la forme du support peut varier. On peut ainsi trouver des compositions en forme de cœur.

Il reste à signaler que la signification des fleurs varie d’une religion à l’autre, et d’une région du monde à l’autre. Par exemple, les obsèques juives et musulmanes n’en comptent que peu. En Australie, les chrysanthèmes ont une signification différente de l’Occident et sont offerts lors de la fête des mères. En Asie, seuls les chrysanthèmes blancs sont synonymes de deuil. Si vous craignez de vous tromper, n’hésitez pas à poser vos questions à un professionnel du funéraire.

Achat de fleurs artificielles pour le cimetière

Besoin d'un devis ? Nous sommes là pour vous aider !


>> Je demande des devis GRATUITS

D'autres dossiers peuvent éventuellement vous intéresser :


Plaque funéraire pour animal : comment choisir ? - Plaques Funéraires et Décorations Tombales

Plaque funéraire pour animal : comment choisir ?

Pour certaines personnes, les animaux de compagnie sont parfois de bien meilleurs compagnons de vie que n’importe qui d’autre. Lorsque ces derniers viennent à disparaître, leurs propriétaires choisis...

Choisir une plaque funéraire pour bébé - Plaques Funéraires et Décorations Tombales

Choisir une plaque funéraire pour bébé

Bien que ce ne soit pas facile, le choix d’une plaque funéraire pour bébé est une façon pour les parents de montrer toute leur affection envers l’enfant disparu. Voilà pourquoi ces pl...